0

Il n'y a aucun objet dans votre panier.

P90 Airsoft

P90 Airsoft

Replique Aeg du Fn P90

Pour répondre aux besoins des militaires et des policiers qui, dans la grande majorité, emploient des générations d'armes créées il y a 20 ou 30 ans et qui utilisent généralement le 9 × 19 mm Parabellum peu puissant, les ingénieurs de la firme belge Fabrique Nationale Herstal se sont penchés sur une conception futuriste rompant avec les schémas établis jusqu'alors par les modèles précédents.
La gestation de l'arme, qui suivait le chemin tracé précédemment par d'autres groupes de travail, commença avec l'étude d'une taille réduite et d'une grande puissance de feu. Pour atteindre le premier objectif, on étudia de nouveaux matériaux pour finir par adopter des dérivés de polymère plastique qui avaient déjà été retenus pour d'autres armes. On adopta une disposition « bullpup » pour réduire la taille globale et le chargeur fut intégré à la partie supérieure pour éviter qu'il gêne les mouvements du tireur. Pour alimenter le chargeur, une nouvelle munition fut mise à l'étude afin de fournir des prestations sensiblement supérieures à celles employées jusqu’à présent. Les premiers travaux commencèrent à proprement parler au milieu de l'année 1986.
Elle fut l'une des premières armes à être conforme aux concepts de APDW (Advanced Personal Defense Weapon) et non simplement PDW, comme il l'est généralement rapporté. Ce concept de APDW provient du document « Smalls Arms Strategy 2000 » qui indique la ligne à suivre en ce qui concerne l'évolution des armes militaires à l'aube du xxie siècle. Ce document a été sollicité par l'école d'infanterie de l'armée de terre américaine de Fort Benning. Il vise au développement d'armes ayant la dimension d'un pistolet mitrailleur mais néanmoins capable de défaire une cible équipée d'un casque et d'une veste pare-éclat à 200 mètres.
L'application de nouvelles technologies pour la conception et la capacité industrielle de la firme permirent l'aboutissement rapide du projet 90, comme on l'appelait au sein de l'usine belge. Les premiers exemplaires furent présentés à la presse mondiale, lors d'une journée de démonstration qui eut lieu le 6 octobre 1990 sur le champ de tir de Zutendaal, sous le nom de LISA (Leader In Smalls Arms)'90. Le P90 a été adopté par de nombreuses unités des forces spéciales et notamment le GIGN en France et le Special Forces Group (SFG) en Belgique.